Skip to content

Accueil Actualités 17 novembre : Pas d’écologie sans justice sociale

17 novembre : Pas d’écologie sans justice sociale

lundi 12 novembre 2018, par EELV St Nazaire

Communiqué de presse

Si le mouvement du 17 novembre exprime une colère nourrie par un légitime sentiment d’injustice, il fait appel à des arguments populistes et s’inscrit dans des luttes toujours plus individualistes ou corporatistes, accentuant une défiance toujours plus grande du politique.
En prétendant défendre le pouvoir d’achat, il s’oppose à toute fiscalité, oubliant que les impôts servent à redistribuer les richesses, qui permettraient de financer les services publics et des politiques écologistes.
Avec un impôt plus juste et plus progressif, nous pourrions financer plus de transports en commun – bus et trains –, des transports qui seraient aussi plus accessibles financièrement. Dans une société écologiste, le kérosène des avions et le fioul lourd des bateaux ne bénéficierait pas d’exonération fiscale et les recettes de la fiscalité carbone seraient utilisées à 100 % pour la transition énergétique.
Sur le temps long, le prix des carburants va et DOIT augmenter, mais cela doit se faire en accompagnant les ménages les plus pauvres avec par exemple un « chèque déplacement ».
Mais surtout, nous devons relocaliser nos vies, notre consommation, pour engendrer moins de transport routier de marchandise, moins de déplacements en voitures, alors que des infrastructures devraient nous permettre d’utiliser les transports en commun ou en vélo au quotidien.

C’est pour toutes ces raisons que Europe Écologie Les Verts Saint-Nazaire Brivet n’appelle pas à participer aux blocages et manifestations organisées le 17 novembre.

Répondre à cet article