Skip to content

Accueil Actualités CP : LE VRAI VISAGE DE LA ZAD

CP : LE VRAI VISAGE DE LA ZAD

mercredi 11 avril 2018, par EELV St Nazaire

Depuis lundi à 3H00 du matin, les forces « de l’ordre » ont fait irruption sur la ZAD pour soit disant faire respecter « l’Etat de droit ».

Au prétexte du respect de cet « Etat de droit », des femmes et des hommes qui cultivaient la terre et pratiquaient l’élevage ont été délogés de leur lieu d’activité et de vie. Leur ferme où deux agneaux sont nés la semaine passée a été détruite. Ces paysannes et ces paysans occupaient un terrain appartenant à l’Etat. Pourtant, il leur avait été promis qu’une solution viable, PACIFISTE et tournée vers l’avenir serait recherchée. Ils étaient en discussion avec la préfecture pour obtenir une convention d’occupation collective de ces terrains.

Dans un monde globalisé, où la concurrence et l’individualisme font rage en délitant les liens de solidarité humaine et en détruisant l’environnement, les paysans de Notre Dame des Landes sèment les graines d’un autre monde. Les défricheuses et les défricheurs de ce nouveau monde désirable n’ont pas toujours raison, mais celles et ceux qui les moquent, les oppriment et qui les blessent ont toujours tort. En accordant la possibilité de conventions d’occupation collective des terres de Notre Dame des Landes à celles et ceux qui en font la demande, ce que le droit permet, le Gouvernement n’abandonnerait pas son autorité. Au contraire, il ferait la preuve de sa disponibilité et de son ouverture à une approche différente de l’agriculture.

Nous Groupe Local Europe Ecologie Les Verts Saint-Nazaire Brivet

  • Réclamons le droit de laisser vivre cette alternative pour transformer en réalité le rêve d’une agriculture ancrée sur les territoires, respectueuse du vivant et des paysan.ne.s ;
  • Affirmons que cette France qui s’investit contre les grands projets destructeurs et dangereux sait et peut construire un monde meilleur ;
  • Demandons l’arrêt des interventions policières et l’ouverture d’un vrai dialogue qui permette dans le respect de la loi l’élaboration de conventions individuelles, mais aussi collectives, d’occupation des terres de Notre Dame des Landes ;
  • Rappelons que nous sommes contre toutes formes de violence d’où qu’elles viennes ;
  • Appelons à participer aux rassemblements de soutien aux habitant.e.s de la ZAD ;
  • Recommandons à tou.te.s celles et ceux qui croient en cet autre monde à ne pas donner raison à ceux et celles qui caricature la vie sur la ZAD par des dérives violentes ou dommageables.

Répondre à cet article