Skip to content

Accueil Actualités Gad et l’écotaxe : réponse aux détracteurs de l’écotaxe et réaction à la (...)

Gad et l’écotaxe : réponse aux détracteurs de l’écotaxe et réaction à la fermeture de l’usine Gad

mercredi 23 octobre 2013, par EELV St Nazaire

Suite aux graffitis inscrits sur plusieurs ponts et sites de la région nazairienne, le groupe local EELV rappelle que l’écotaxe vise à relocaliser l’emploi et favoriser le circuit court. Elle concernera aussi bien les camions français qu’étrangers et ne touchera pas les routes locales. Le prix est par ailleurs modulé, en fonction du nombre d’essieux pour ne pas pénaliser l’acheminement local, effectué en majorité par des petits véhicules, et aussi en fonction du niveau des émissions polluantes du véhicule.

La taxe sur les poids-lourds a bien pour objectif de freiner la sous-traitance à l’étranger qui a un effet dévastateur sur des entreprises de la région. Gad ou les sous traitants de STX en font notamment les frais.

Comment peut-on encore accepter que du porc ou de la volaille produite localement parte en Belgique ou en Hongrie pour être transformée avant de revenir dans sa région d’origine ? Ne serait-il pas plus logique de soutenir les entreprises locales de transformation, et de maintenir l’emploi et les compétences locales ?

Enfin, les sommes collectées pour les kilomètres effectués sur les routes nationales, dans l’ensemble de la France, seront intégralement versées à l’agence de financement des infrastructures de transport et bénéficieront donc à l’amélioration du réseau de transport : routes mais aussi lignes ferroviaires. Soit l’équivalent de 8000 emplois directs et 12 000 emplois indirects bénéficiant à des entreprises de BTP implantées sur tout le territoire, et dans la majorité des cas, il s’agit de PME-PMI.

Contact
Pascale Hameau, co-animatrice du groupe local
07 77 07 04 61

2 Messages

Répondre à cet article