Skip to content

Accueil Le blog des militant-es écolos Rencontre avec le planning familial

Rencontre avec le planning familial

mercredi 20 novembre 2013, par EELV St Nazaire

Une délégation d’élues dont Arlette Mousseau a rencontré des militantes du planning familial (PF). Elle nous fait part de son retour.

J’avais auparavant échangé avec une amie médecin qui intervient au centre et avec le médecin responsable du pôle prévention à Heinlex.
Le PF considère que la localisation à Heinlex est un frein à l’accès. Renseignements pris, si au départ le centre devait se trouver au sein de la cité sanitaire, le choix a finalement été différent, suite notamment au souhait de ne pas le situer à proximité de la maternité. Aujourd’hui les locaux semblent bien adaptés à l’accueil des femmes.
Si le constat est fait d’une moindre fréquentation de lycéennes qui n’avaient que la rue à traverser, le centre s’est rapproché de l’IUT, de la maison de l’apprentissage, des quartiers Ouest.
Il sera nécessaire de mieux articuler les horaires des sages-femmes avec la fin des cours au lycée plus le temps de trajet, le centre pointe ce besoin. Est-il utile qu’une permanence s’installe à proximité du lycée ?
Un effort doit être fait pour mieux signaler le centre à partir de l’entrée du site. Depuis le déménagement de l’hôpital, les supports d’information ne sont toujours pas mis à jour.
Les délais d’attente sont satisfaisants comparés à d’autres centres, le départ des médecins est dû à des départs en retraite, mais pas de démission (contrairement à ce qui est dit dans la pétition).
Ce qui mis en cause c’est le morcellement de la prise en charge : à la demande de R-V pour une IVG, demande est faite à la patiente d’une échographie et d’un bilan sanguin à faire à l’extérieur avant une première consultation. Le manque d’échographe au centre, l’éloignement de la cité sanitaire si une intervention est nécessaire, compliquent la tâche.
Aujourd’hui des médecins de ville sont prêts à intervenir ; encore faut-il que l’hôpital les embauche pour des vacations.
Les sages-femmes interviennent prioritairement à la maternité aujourd’hui, ce qui réduit leur présence au centre.
Lorsque j’ai dû quitter la réunion, nous étions convenues que le planning interroge l’hôpital, sur l’organisation et les moyens nécessaires afin de garantir un fonctionnement satisfaisant, notamment en terme d’embauche de médecins (puisqu’il y a des volontaires), de disponibilités des sages-femmes, etc. Le nouveau directeur de l’hôpital est en place, il entendra peut-être mieux. À partir de ce retour, nous devons revoir le PF afin d’envisager des actions complémentaires nécessaires pour garantir une politique de prévention sur laquelle la ville peut et doit apporter sa contribution.
Restons vigilants.

Répondre à cet article